Contre les pesticides, plus de 60 communes se mobilisent

À Dijon, Un Plus Bio avec Patrice Château, Gilles Pérole, Maria Pelletier (présidente Générations futures) et Stéphane Veyrat, en 2017.

Des villes du Club des Territoires Un Plus Bio ont déjà rejoint le combat maire de Langouët en publiant des arrêtés anti-pesticides : Paris, Nantes, Dijon, Grenoble… La ville de Mouans-Sartoux a également voté une délibération municipale de soutien à Daniel Cueff et s’apprête à prendre le même arrêté. En tout, plus de 60 communes sont mobilisées en France, réunies sur ce site dédié du « Collectif des maires anti-pesticides de synthèse et glyphosate ».
Il faut y voir le signe d’une grande vitalité démocratique : les grandes villes, soumises à l’interdiction d’usage des pesticides sur leur périmètre depuis la mise en application de la loi initiée par le sénateur Joël Labbé, n’ont certes pas beaucoup d’agriculteurs sur leur territoire urbain. Mais, à la manière des communes périurbaines et rurales où se concentrent les activités agricoles, elles envoient un signal fort au sommet de l’État qui, pour le moment, réagit timidement en proposant de définir des périmètres de 5 à 10 m de protection des habitants…
Difficile de dire où s’arrêtera ce qui ressemble à un bras de fer, mais cette lutte engagée contre des usages qui passent de moins en moins bien dans l’opinion se poursuit et engrange de beaux succès.

Leave a Reply

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.