La fiche technique d’Un Plus Bio : stop au tout chimique dans l’entretien des locaux

Fiche technique produits entretien Un Plus BioDans un contexte de normes exigeantes et pour prévenir tout risque de toxi-infection alimentaire collective (Tiac), les gestionnaires de cuisines ont tendance à recourir à des produits de nettoyage et de désinfection industriels homologués qui, s’ils s’acquittent de la tâche qui leur est assignée, font la part belle à des formulations chimiques aux effets délétères. Heureusement Un Plus Bio vous aide à y voir plus clair et à vous rassurer : on peut traiter écolo, pour pas trop cher, et sans prendre trop de risques.

2 comments to La fiche technique d’Un Plus Bio : stop au tout chimique dans l’entretien des locaux

  • Hugues DEREYMEZ

    Nettoyage, désinfection vapeur sèche.

    Comme toute unité de restauration collective, la cantine de Nogaro est soumise et respecte des normes de désinfection rigoureuses pour l’ ensemble de ses locaux et matériels. Cette désinfection quotidienne est effectuée à l’ aide de produits désinfectants biocides et entraîne une consommation d’ eau d’ environs 500 à 600 litres par jour. Les agents de l’ équipe cantine sont donc quotidiennement exposés aux composés chimiques de nettoyage, avec le risque d’ un impact probable sur leur santé à long terme.

    La législation impose une obligation de résultat et non de moyens… le recours aux produits chimiques n’ est donc pas obligatoire pour peu que l’ on obtienne un résultat désinfectant probant, démontré par analyses.

    Dans la continuité de notre démarche éco-responsable et dans un souci de préservation de la santé des personnels nous nous sommes tournés vers la technologie de désinfection par vapeur sèche.
    Innovante et encore peu utilisée en restauration, cette méthode de désinfection est largement utilisée en milieu hospitalier avec succès.

    Le principe du dispositif est simple : un générateur de vapeur fournit une vapeur à 150°C avec une pression de 5 bars qui détruit instantanément germes et bactéries jusque dans les micro pores des surfaces, la pression de sortie élimine mécaniquement les plus infimes salissures. Aucun produit chimique n’ est ajouté et la consommation d’ eau est d’ environs 2 litres à l’ heure.

    Nous avons testé ce matériel durant 10 jours au mois de mars et procédé à des analyses par le laboratoire départemental. Ces analyses ont démontré l’ efficacité du procédé. La cantine de Nogaro a donc investi dans une unité de désinfection par vapeur dite «  sèche » qui vient d’ être mise en service ce mois de Mai.

    Les enjeux sont énormes: nous escomptons économiser et réduire d’ au moins 50% notre consommation en produits nettoyants et en eau, et par dessus tout, limiter l’ exposition de l’ équipe de cantine aux produits désinfectants . Avec à la clé des économies substantielles vu le coût des produits désinfectants et de l’ eau, une réduction notable de notre impact écologique et des personnels préservés.

    Lien vers le site du fabricant avec toutes les données techniques :

    http://www.sanivap.fr/sante/le-bionettoyage-vapeur/

    Hugo.

  • François Pelatan

    Excellente rubrique ! et Eco-Crèche, notamment, a tout compris…..cependant comme d’hab en France on saucissonne les questions à traiter ! produits bio, innocuité du nettoyage et du lavage, qualité de l’air, consommation d’eau et d’énergie de la cantine, coût d’entretien de la vaisselle, déchets, gaspillage alimentaire……alors qu’il faudrait les intégrer dans une démarche globale avec ses indicateurs d’évaluation, en fait c’est une application des principes de durabilité et de soutenabilité à partir de chaque problématique: environnement,société et santé, économie. Forcément, ça fait appel chaque fois aux acteurs de ces questions et si possible en simultané, puisque évidemment ce sont des éléments qui inter-agissent et qui sont donc instables…
    Et il y a du pain sur la planche car dans ce cas on a considéré la cantine comme un univers totalement à part: il reste encore à faire l’analyse de la durabilité globale de l’école ou de la collectivité!

Leave a Reply to François Pelatan Cancel reply

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.