Occitanie : le premier Printemps de l’alimentation durable a mis le couvert en Aveyron

Carole Delga porte les couleurs d’Occitanie pour une alimentation durable et relocalisée.

Membre adhérent du Club des Territoires Un Plus Bio depuis 2017, la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée a organisé, comme l’a dit la présidente Carole Delga, « le grand rendez-vous des initiatives citoyennes et territoriales autour de l’alimentation », samedi 8 juin. Le printemps de l’alimentation durable (PAD) a eu lieu à Saint-Affrique, dans le sud de l’Aveyron, à quelques encablures des caves de Roquefort. Largement engagée pour faire évoluer la politique alimentaire de son grand territoire, la Région veut faire du PAD chaque année, le lieu d’un rendez-vous populaire et festif avec des moments d’échange et de réflexion, sur le thème de l’alimentation et sa relocalisation, en présence d’invités et d’experts.

Arnaud Daguin, fidèle compagnon d’Un Plus Bio et grand expert du vivant.

La journée s’est organisée autour de trois grandes conférences thématiques : « Se réapproprier son alimentation : qui, pourquoi et comment ? » « Quelles agricultures sur nos territoires face aux enjeux d’une alimentation durable ? » et « L’histoire agri-culturelle et gastronomique de l’Occitanie ». Ont témoigné notamment Yuna Chiffoleau, sociologue et directrice de recherche à l’Inra, le chef Arnaud Daguin, Charles Godron, le gérant du supermarché coopératif La Cagette à Montpellier, Laurent Reversat membre de la coopérative des bergers du Larzac, ou encore Jean-Louis Cazaubon vice-président de la région Occitanie en charge de l’alimentation et de l’agriculture.

Pour Grégory Gendre, maire de Dolus d’Oléron (17) et membre d’Un Plus Bio, « la dynamique nationale enregistrée dans les urnes lors des européennes autour des sujets environnementaux est structurelle et structurante. Partout où l’intelligence collective prédomine, de nouvelles coopérations et de nouveaux modèles hybrides apportent des solutions concrètes et efficaces. Dans cette logique, la volonté de la présidente de la Région Occitanie d’instaurer un PAD chaque année dans un nouveau département est un signal positif très fort. »

Leave a Reply

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.