Porter un projet alimentaire, ça se partage à Toulouse

La transversalité, ça vous parle ? Chez Un Plus Bio, ce qui pourrait apparaître comme une vague notion est depuis longtemps un leitmotiv de base. En effet, pas de bon projet alimentaire sans associer tous les acteurs du territoire, ou, plus précisément, sans sortir d’une certaine zone de confort pour croiser le fer, et surtout le débat, avec d’autres échelons de sa collectivité, voire d’autres collectivités que la sienne, et en associant les forces vives que sont les acteurs économiques, les institutions, les associations, etc. La semaine dernière, durant deux jours à Toulouse, plusieurs techniciens de l’alimentation et chargés de mission de collectivités membres d’Un Plus Bio ont bénéficié d’une session de sensibilisation pour élargir leurs approches, y compris sur la partie purement alimentaire : grâce à l’intervention d’un chercheur de l’INRA, la thématique des protéines végétales et leur intérêt précieux en restauration collective a été abordée. Ces deux journées riches se sont déroulées dans la convivialité dans une salle superbe du musée des Abattoirs prêtée gracieusement par la ville de Toulouse, membre du Club des Territoires Un Plus Bio.

Studieux et convivial, comme à chaque fois avec Un Plus Bio.

Leave a Reply

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.