Et si vous rejoigniez les 400 signataires de notre tribune parue dans Le Monde ?

Tous nos articles
15 juin 2020
À la une

Il faut « instaurer une démocratie alimentaire qui vise une meilleure santé économique, sociale, environnementale et humaine ».

Ce texte, né à l’initiative des trois réseaux Un Plus Bio, Agores et Ecocert, est paru le 9 juin dans les colonnes Débats du journal Le Monde. Depuis, il suscite un engouement peu commun dont on espère que rien ne l’arrêtera : plus de 400 personnes ont déjà rejoint les 27 personnalités publiques qui avaient apposé leur signature lors de la parution (dont Françoise Nyssen, Corinne Lepage, Joël Labbé, Éric Piolle, Carole Delga, liste complète). Des particuliers, des candidats aux élections municipales, des responsables d’organisations, des mouvements politiques : tous les citoyens mangeurs et les décideurs semblent s’inviter à la grande table du débat démocratique pour une meilleure alimentation.

 

Le verbatim des signataires

 

“Un grand bravo à Un plus bio pour ce travail extraordinaire ! “

Jean-Claude Guillemet

“La restauration collective est à la croisée de sujets environnementaux, sociaux, humains… C’est un enjeu majeur pour l’avenir de notre vallée du Gresivaudan”

Annie Canut

“Le premier médicament est son alimentation! Plus d’égalité alimentaire avec la volonté de la tirer vers le haut en qualité, c’est moins de dépense dans la santé ! Des personnes en bonne santé, c’est plus de matière grise pour imaginer le présent et l’avenir !”

Jean-Christophe Verret

Que chaque être humain puisse avoir accès à une alimentation saine et équitable, à l’eau potable, à l’hygiène et la santé, à une éducation bienveillante

Véronique Lacroix

Candidate sur la liste du Printemps de Pézenas, j’espère pouvoir changer la donne !

Marie Ballestero

La crise sanitaire a fait ressortir le besoin d’engager un grand mouvement de transformation des territoires par et pour l’alimentation, en associant davantage les citoyens aux prises de décision publique, car si les cantines commencent de plus en plus à jouer le jeu de la qualité alimentaire et du développement local, il n’en est pas encore de même dans les autres secteurs. La démocratie alimentaire répond à ces nouveaux enjeux, dans cette tribune à retrouver et à soutenir, si vous le souhaitez, ici.

Partager l'article