L'association Un Plus Bio

Une grande aventure collective qui a déjà vingt ans !

S’il fallait la résumer, c’est d’abord une association nationale impliquée dans le changement de nos pratiques alimentaires dont la restauration collective constitue la référence et le point de départ. C’est ensuite un Club des Territoires qui rassemble en France les collectivités locales les plus engagées dans la transformation des politiques publiques de l’alimentation. C’est aussi un laboratoire de réflexions et d’actions -la Fabrique- qui s’attaque aux principaux chantiers qui font bouger les lignes du débat public. Enfin, c’est un Observatoire national de la restauration collective bio et durable qui recense toutes les avancées des territoires dans leurs politiques alimentaires.

Un Plus Bio ne vise qu’un objectif : semer les graines d’une révolution alimentaire dont les citoyens, les élus et tous les acteurs concernés sont les ambassadeurs, les porte-voix et les « faiseurs » !

Notre histoire

Manger mieux, c’est politique, et nous avons tous un rôle à jouer pour transformer nos territoires en visant le triple objectif d’une santé commune : humaine, environnementale et sociale.

Un Plus Bio est une association est née en 2002, dont la vocation est d’interroger l’évolution des approches et des métiers de la restauration collective, en ouvrant les horizons vers des politiques publiques alimentaires qui ont pour finalité de changer notre alimentation pour aller vers plus de bio et de local tout en développant les territoires.

Les cantines, ces lieux populaires et accessibles à toutes les générations tout au long de la vie, sont aujourd’hui au carrefour de préoccupations économiques, sociales et environnementales essentielles, qui vont du champ à l’assiette en passant par une série d’étapes multiples et parfois complexes.

Hier l’affaire des seuls techniciens, réduites à des considérations réglementaires où l’hygiène passait avant tout, les politiques publiques de l’alimentation trouvent aujourd’hui un nouveau souffle dans le regard et les attentes de la population, ainsi que dans la volonté des responsables de collectivités d’aller de l’avant. Plus de qualité, plus de bio, plus de local, plus de relations équitables tissées sur les territoires, de nouveaux paysages alimentaires…

Le sain, le bon et le juste s’invitent à table, dans un mouvement profond et un débat de société que notre association a longuement nourri depuis vingt ans :  faire vivre une autre approche de l’alimentation, à travers une série de démarches accessibles à tous, experts, parents d’élèves, citoyens, convives, techniciens, élus. Un Plus Bio est notamment à l’origine de la création en 2013 du premier réseau de collectivités, le Club des Territoires, composé d’élus et de décideurs qui font de l’alimentation un instrument puissant du développement local.

Les trois missions principales d’Un Plus Bio : sensibiliser, animer et accompagner.

Les dates clés

2002

Naissance d’Un Plus Bio, à Nîmes, dans le Gard. L’association commence par accompagner l’évolution d’une poignée de collectivités du sud de la France qui, les premières, se posent les bonnes questions sur leurs choix alimentaires en restauration collective. Des initiatives pionnières sont à l’œuvre sur des territoires qui réinventent l’approche des cantines. Imaginez : dès cette époque on a eu l’idée de remplacer les yaourts individuels par des yaourts en seaux et servis à la louche par le personnel. Les bases de la révolution étaient posées !

2002 – 2010

Pendant les premières années, Un Plus Bio tisse de nombreuses relations avec des collectivités territoriales qui souhaitent faire évoluer leur modèle de restauration. L’essentiel des collaborations se concentre au sud de la Loire, dans les régions PACA, Languedoc-Roussillon et Aquitaine, aussi bien à l’échelle des villes que des départements ou des régions. Un Plus Bio participe avec elles à dessiner un autre modèle alimentaire qui prend en compte une grande variété d’indicateurs, dans et au-delà des cuisines des cantines.

2013

Création du Club des Territoires. C’est à ce jour la plus grande communauté de collectivités territoriales, représentées par leurs élus et des techniciens, qui se réunissent et s’engagent politiquement dans la transformation de leur territoire via le levier de l’alimentation. Ce nouveau collège de l’association est devenu le premier réseau national des collectivités engagées dans le bio, le local, le sain et le juste à table.

2014

Organisation des premières Rencontres nationales du Club des Territoires, un événement annuel à Paris qui rassemble les élus et les techniciens des collectivités membres, en vue d’avancer ensemble sur les problématiques alimentaires : lever les freins, inspirer le changement, associer du monde autour de soi, sortir de l’isolement, etc. Ces rencontres à caractère politique permettent d’enrichir les carnets d’adresses et de faire grandir la communauté de celles et ceux qui font !

2016

Création des Victoires des cantines rebelles, un événement qui, chaque année à Paris, met en lumière les initiatives de restauration collective les plus emblématiques de France. Beaucoup de candidats, une poignée d’élus à l’arrivée, le temps d’une journée nationale des cantines rebelles haute en couleur.

2017

Création de l’Observatoire national de la restauration collective bio et durable, en partenariat avec le programme Celt (Centre d’études Lascaux sur les Transitions) et Ecocert. Il s’agit du plus grand laboratoire d’analyses et de prospectives au service des politiques publiques de l’alimentation durable.

2017-2022

Ces dernières années, l’association a lancé de nombreux chantiers d’ampleur nationale, en lien avec de multiples partenaires. Les « Friches rebelles », l’opération « Les cantines prennent de la graine », la cuisine du « fait maison » en restauration collective, le « Tour de France des cantines rebelles », et même un programme sur l’introduction du poisson sauvage des littoraux français dans les cantines…

Par ailleurs Un Plus Bio publie de nombreux ouvrages pour accompagner l’évolution des pratiques alimentaires, avec le souci de se mettre à la portée de tous, néophytes comme experts. L’association n’hésite pas à prendre position dans le débat public à travers des tribunes, des reportages dans les médias et des communiqués réguliers. En juin 2018, une de ses tribunes parue dans Libération a été un des déclencheurs favorables de la loi EGalim qui suscitait alors l’appréhension du Sénat…

Nos valeurs

L’association Un Plus Bio fédère un grand nombre d’acteurs autour de trois valeurs :

Rendre l’alimentation biologique
accessible à tous
Faire progresser la démocratie alimentaire sur tous les territoires
Agir sur la santé des convives
à travers l’assiette.

L'équipe

Le conseil d'administration

Le conseil d'administration presque au complet en novembre 2021, à l'Académie du Climat à Paris.

BUREAU

  • Sandrine Lafargue, présidente
  • Catherine Brette, vice-présidente
  • Franck Lehenoff, trésorier
  • Valérie Rouverand, secrétaire

COLLÈGE DES TERRITOIRES

  • Ugo Bessière, conseiller départemental en charge du projet alimentaire au Département de Loire-Atlantique
  • Mathilde Bezace, conseillère déléguée à la restauration collective et à la transition alimentaire de Choisy-le-Roi (94)
  • Emmanuel Delmotte, maire de Châteauneuf-Grasse (06)
  • Sandrine Lafargue, Vice-Présidente en charge de la transition environnementale au Département des Pyrénées-Atlantiques
  • Franck Lehenoff, adjoint au maire de Dijon délégué à l’éducation et à la restauration bio et locale (21)
  • Nicolas Martin, conseiller municipal de Nantes en charge de la restauration scolaire (44)
  • Nicolas Méliet, maire de Lagraulet-du-Gers (32)
  • Gilles Pérole, adjoint au maire de Mouans-Sartoux (06) en charge de l’éducation
  • Isabelle Plaud, adjointe éducation, jeunesse, petite enfance et sensibilisation environnementale à la mairie de Saint-Rémy-de-Provence (13)

COLLÈGE DES CITOYENS ET DES ASSOCIATIONS

  • Catherine Brette, élue et citoyenne à Seyssins (38)
  • Emmanuelle Cosson, élue et citoyenne à Salon-de-Provence (13)
  • Guillaume Gontard, sénateur et citoyen de l’Isère
  • Valérie Rouverand, élue et citoyenne à Nîmes (30)

COLLÈGE DES PARTENAIRES

  • Lise Pujos, responsable du label Ecocert « En Cuisine »
  • Didier Thévenet, vice-président du réseau Agores et directeur de la restauration de Lons-le-Saunier (39)

L'équipe opérationnelle

Stéphane Veyrat

Directeur d’Un Plus Bio

Inès Revuelta

Coordinatrice de l’Observatoire de la restauration collective bio et durable & animatrice de la Fabrique

Amandine Pieux

Animatrice du Club des Territoires & responsable des Victoires

Juliette Baudet

Animatrice de l’Observatoire de la restauration collective bio et durable

Un Plus Bio, 68 bis avenue Jean-Jaurès 30 900 NÎMES
09 82 58 26 41

Les statuts

J'adhère

Envie d’entrer dans la grande famille d’Un Plus Bio ?

C’est possible et même recommandé !

En adhérant à l’association, vous accédez aux temps forts organisés tout au long de l’année (les rendez-vous « À Table ! », l’assemblée générale, les rencontres nationales et territoriales). Vous ou votre collectivité témoignez également de votre expérience et apportez votre concours aux débats, aux actions et aux réflexions du réseau.