“Nourrir”, le livre de la démocratie alimentaire, avec Un Plus Bio

Tous nos articles
15 janvier 2021
À la une

Et si “nourrir” était l’aventure du XXIe siècle ? Le chercheur en droit alimentaire François Collart Dutilleul, membre expert et compagnon de route d’Un Plus Bio, publie le premier ouvrage consacré à la démocratie alimentaire. Un livre important, en partenariat avec Un Plus Bio qui a émaillé le récit de quelques réflexions et actions issues de son formidable réseau !

C’est un livre qui va faire bouger les consciences. “NOURRIR, quand la démocratie alimentaire passe à table”, a été publié ce 13 janvier 2021 aux éditions Les Liens qui Libèrent. Écrit par François Collart Dutilleul, professeur agrégé de droit et membre honoraire de l’Institut de France, c’est un ouvrage qui a été réalisé en partenariat avec Un Plus Bio, et plus spécifiquement Stéphane Veyrat, le directeur, et Julien Claudel, journaliste associé.

Qu’est-ce que la démocratie alimentaire ? Qu’est-ce qui se cache derrière le concept ? Est-ce de la pure théorie ou peut-on la mettre facilement en œuvre sur les territoires ? Et quel rôle pour le citoyen ? Pour le politique ? Pour les acteurs de l’économique, du social, du culturel ?

À ces questions, et à bien d’autres, François Collart Dutilleul apporte de brillants éclairages avec ce qu’il faut de pédagogie, dans un style fluide et accessible. Il donne au lecteur les clés de compréhension du grand désordre alimentaire mondial en dessinant, au fil de la lecture, des pistes de solutions pour faire de notre alimentation un véritable tremplin démocratique.

Autrement dit, il nous amène à comprendre que nourrir est hautement politique, et qu’il revient plus que jamais aux citoyens et aux États de parvenir à faire coexister une pluralité de mondes alimentaires. Il vise à imaginer d’autres itinéraires, en explorant la loi de l’ajustement des ressources naturelles et des besoins alimentaires (et non plus seulement celle de l’offre et de la demande), en vue d’inspirer le passage à l’acte sur tous les territoires. Il appelle également à une réforme audacieuse du cadre juridique mondial et soumet à la discussion un projet de convention internationale qui vise à associer sécurité alimentaire,  préservation des ressources et diversité agricole.

“Nourrir, quand la démocratie alimentaire passe à table”, éd.Les liens qui Libèrent, 224 p, 17 €.

 

Partager l'article